Parutions

Notre Homère. Stratégies d’appropriation des poèmes homériques (XVIe – XXIe- siècles)

À l’heure où traductions et adaptations d’Homère se multiplient, ce livre explore les moyens que les artistes et écrivains français ont mis en œuvre pour faire d’Homère un auteur patrimonial. Transmission, traduction, transformation, transposition : il examine les formes d’appropriation créatrice qui se réalisent parfois au risque d’un dévoiement ou d’un écart.
Le sujet est la vulgarisation d’Homère à tous les sens du terme, du plus noble – le transfert dans la langue vulgaire – au plus péjoratif – la chute du piédestal – en passant par l’adaptation à un public pluriel. Car il

(...)
Lire la suite

Mémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans le bassin méditerranéen de l’Antiquité au XXIe siècle

Mémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans le bassin méditerranéen de l’Antiquité au XXIe siècle. La littérature à l’épreuve du conflit, dir. Isabelle Ligier-Degauque et Anne Teulade, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2021.

 

L’histoire est-elle écrite par les vainqueurs et par les grands hommes qui en ont entretenu la mémoire ? Grâce à une large ampleur diachronique (de l’Antiquité au XXIe siècle), ce livre réfléchit aux manières dont il est possible de faire émerger une mémoire effacée.
Tout récit mémoriel est avant tout une fiction. Mémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans

(...)
Lire la suite

RIMBAUD RUSALEME

Le remodelage des textes bibliques, surtout l’Apocalypse, aura été pour Rimbaud un moyen d’exprimer son partage entre les enjeux inconciliables de sa vocation : célébration du « Nombre et de l’Harmonie », ou bien la projection d’une division de l’être, ressentie comme l’aiguillon de son génie? Un dilemme que Rimbaud n’a pu résoudre que par le silence. Mieux que la « langue » nouvelle, à laquelle aspirait le « voyant », ses poèmes manifestent, mais en lui laissant toute son ambiguïté, le fondement originel du langage. Et cette leçon vaut pour le monde présent, en proie à

(...)
Lire la suite