Appels

Colloque Poésie russe et poésie américaine : croisements et circulations (fin du XIXe siècle à nos jours) ( le 02/06/2021 )

 

Poésie russe et poésie américaine : croisements et circulations (fin du XIXe siècle à nos jours)

 

Université Toulouse Jean Jaurès

2, 3, 4 juin 2021

Sur le socle du monument à Walt Whitman érigé à Moscou, on lit en russe et anglais les mots suivants extraits d’une lettre du poète américain : « Vous les Russes et nous les Américains !… Si loin les uns des autres, en apparence si différents, et pourtant… sur l’essentiel, nos pays se ressemblent tant ».

L’ambition de ce colloque est de sonder ces ressemblances essentielles indiquées par Whitman, par-delà la distance géographique et culture

(...)
Lire la suite

Doctoriales de littérature comparée ( échéance le 14/02/2020 )

Après le grand succès qu’ont connu les Doctoriales de Strasbourg en 2017, les inscriptions sont désormais ouvertes pour les prochaines Doctoriales de Littérature comparée.

Elles auront lieu le 25 septembre 2020 à l’Université de Picardie Jules-Verne (Amiens).

Rendez-vous important pour les jeunes chercheurs et chercheuses, la journée aura pour objectif de proposer un état des perspectives actuelles en littérature comparée, de favoriser les échanges entre les doctorants de diverses universités, et d’offrir à leur travail une première occasion de diffusion.

Les doctorants à partir de la 2e anné

(...)
Lire la suite

Poet·e·ss·e·s. Qu’est-ce qu’une femme poète ? Histoire, création, politique ( échéance le 30/01/2020 )

Colloque

« Poet·e·ss·e·s

Qu’est-ce qu’une femme* poète ? Histoire, création, politique. »

11, 12 et 13 mai 2020

à l’École Normale Supérieure (de Paris), à l’Université Paris 8 et à l’Université Paris 3

 

Le mot poétesse, apparu au XVIe siècle, s’est chargé au fil du temps de connotations péjoratives. Délaissée au XVIIe pour la forme masculine, cette dérivation de poète réapparaît notamment au XIXe siècle, dans le contexte d’une multiplication des œuvres écrites par des femmes, afin de les différencier des productions poétiques sérieuses. Nombre de créatrices ont alors rejeté ce ter

(...)
Lire la suite