Éditos

Rendez-vous à Lille

le 8° congrès du Réseau européen d'études littéraires comparées a lieu à Lille en 2019
Musée de la Piscine (Roubaix)

Le 8e Congrès du « Réseau européen d'études littéraires comparées / European Network of Comparative Literary Studies » (REELS/ENCLS), devenu la Société européenne de Littérature comparée / European Society of Comparative Literature (SELC/ESCL), qui se tiendra du 28 au 31 août 2019 à l'Université de Lille, marque un retour aux sources. Le REELC/ENCLS remonte, en fait, à une initiative franco-italienne : c'est en 1999, au lendemain du Congrès de la SFLGC à Lille (déjà!), que Danielle Chauvin et Bertrand Westphal, alors respectivement Présidente et VP chargé des relations internationales de la SFLGC, ont lancé le projet d'un réseau comparatiste européen. Après un série de prises de contacts avec des sociétés homologues dans toute l'Europe, REELC/ENCLS a officiellement vu le jour le 6 octobre 2001 lors d'une réunion à la Sorbonne (Paris-IV), Mario Domenichelli, alors président de l'association italienne de littérature comparée, ayant été élu premier coordonnateur gé

(...)
Lire la suite

Le Pouvoir en scène

le programme de l'agrégation 2019
C. Höfer, Teatro Olimpico
La nouvelle question de littérature comparée, qui sera au programme de l’agrégation de lettres modernes en 2019 et 2020, porte sur la représentation du pouvoir au théâtre à travers quatre pièces : Richard III de Shakespeare, Cinna, ou la clémence d’Augustede Corneille, Boris Godounov de Pouchkine et La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Brecht. Conçues à l’époque de l’installation de la monarchie absolue, de l’autocratie tsariste et de la dictature nazie, ces quatre œuvres invitent à interroger les enjeux politiques du théâtre et ses rapports avec l’histoire. Elles développent une réflexion politique sur l’accès au pouvoir et son exercice, sur la légitimité et la tyrannie, qui s’incarne dans des personnages et prend forme à travers le dialogue entre passé et présent. Le théâtre du pouvoir repose d’abord sur quatre figures problématiques de souverain, qui produisent de puissants effets dramatiques et suscitent des émotions contrastées. L’admira (...)
Lire la suite