Agrégation

Marguerite Duras, Le Vice-consul : bibliographie

ARTICLE

Publications de Marguerite Duras

Sont indiqués, chronologiquement, les ouvrages publiés, sous son nom et sur sa décision, par Marguerite Duras.

Sont signalées d’un astérisque [ * ] les œuvres de l’auteure les plus utiles à la compréhension du Vice-consul et de la problématique du programme : nous essayons de tenir compte du fait que ce roman constitue un moment dans un processus et une fraction dans un ensemble dynamique.

Sont signalées de deux astérisques [ ** ] les réflexions de l’auteure qui nous ont semblé le plus pertinentes pour comprendre son travail.

C’est donc pour la commodité de la présentation que nous distinguons des régimes de parole et d’écriture très poreux dans la production de Marguerite Duras : les commentaires de l’œuvre fictionnelle, au lieu d’en finir l’interprétation, participent de ces fictions en prolongeant la carrière des personnages.

. Les Impudents, Paris, Plon, 1943.

. La Vie tranquille, Paris, Gallimard, 1944, renouvelé en 1972.

*. Un barrage contre le Pacifique, Paris, Gallimard, 1950.

. Le Marin de Gibraltar, Paris, Gallimard, 1952.

. Les petits chevaux de Tarquinia, Paris, Gallimard, 1953

. Des journées entières dans les arbres, suivi de Le Boa, Madame Dodin, Les Chantiers (Paris, Gallimard, 1954).

. Le Square (Paris, Gallimard, 1955)

. Moderato Cantabile, Paris, Les Éditions de Minuit, 1958.

. Les Viaducs de la Seine-et-Oise (Paris, Gallimard, "le manteau d’arlequin", 1959)

. Hiroshima mon amour, ([ scénario et dialogues ], Paris, Gallimard, 1960.

. Dix heures et demie du soir en été, Paris, Gallimard, 1960.

. Une aussi longue absence (avec Gérard Jarlot, [ scénario et dialogues ], Paris, Gallimard, 1961)

. L’Après-midi de Monsieur Andesmas (Paris, Gallimard, 1962)

*. Le Ravissement de Lol V. Stein, Paris, Gallimard, 1964 ; repris dans la collection "Folio", 1976.

. Théâtre I (Les Eaux et forêts, Le Square, La Musica, Paris, Gallimard, 1965)

*. Le Vice-consul (Paris, Gallimard, 1966)

. L’Amante anglaise (Paris, Gallimard, 1967)

. Théâtre II (Suzanna Andler, Des Journées entières dans les arbres, Yes, peut-être, Le Shaga, Un homme est venu me voir, Paris, Gallimard, 1968)

. Détruire dit-elle (Paris, Les Éditions de Minuit, collection "Rupture", 1969)

. Abahn Sabana David (Paris, Gallimard, 1970)

*. L’Amour, Paris, Gallimard, 1971.

. "Ah ! Ernesto", Paris, Harlin Quist, 1971

*. Nathalie Granger suivie de La Femme du Gange (Paris, Gallimard, 1973).

*. India Song (Paris, Gallimard, 1973)

**. Les Parleuses, Entretiens avec Xavière Gautier, Paris, Les Éditions de Minuit, 1974.

. Le Camion, Paris, Les Éditions de Minuit, 1977

**. Les Lieux de Marguerite Duras, Marguerite Duras et Michelle Porte, Paris, Les Éditions de Minuit, 1977

. L’Eden cinéma (Paris, Mercure de France, 1977)

*. Le Navire Night, Césarée, Les Mains négatives, Aurélia Steiner, Aurélia Steiner, Aurélia Steiner (Paris, Mercure de France, 1979)

. Véra Baxter ou les plages de l’Atlantique (Paris, Éditions Albatros, collection "Ça/Cinéma", 1980)

. L’Été 80, Paris, Les Éditions de Minuit, 1980.

**. Les Yeux verts, Cahiers du Cinéma n° 312-313, juin 1980.

. Agatha (Paris, Les Editions de Minuit, 1981)

. Outside, Papiers d’un jour (Paris, Albin Michel, collection "Illustrations", 1981

. L’Homme atlantique (Paris, Les Editions de Minuit, 1982)

. La Maladie de la mort (Paris, Les Editions de Minuit, 1982)

. Savannah Bay (Paris, Les Editions de Minuit, 1982)

. L’Amant (Paris, Les Editions de Minuit, 1984)

. Théâtre III (Adaptations de La Bête dans la jungle, Les Papiers d’Aspern, La Danse de mort, Paris, Gallimard, 1984)

**. La Couleur des mots, Entretiens avec Dominique Noguez, Paris, Ministère des Affaires Étrangères, 1984 ; repris aux éditions Benoît Jacob, Paris, 2001)

. La Douleur (Paris, P.O.L., 1985)

. La Musica deuxième ([ théâtre ], Paris, Gallimard, 1985)

. Les Yeux bleus cheveux noirs, Paris, Les Éditions de Minuit, 1986.

. La Pute de la côte normande (Paris, Les Editions de Minuit, 1986)

. Emily L. (Paris, Les Éditions de Minuit, 1987)

. La Vie matérielle (Paris, P.O.L., 1987)

. La Pluie d’été (Paris, P.O.L., 1990)

*. L'Amant de la Chine du Nord (Paris, Gallimard, 1991).

. Yann Andréa Steiner, Paris, P.O.L., 1992.

**. Le Monde extérieur, Outside 2 (Paris, P.O.L. éditeur, 1993)

**. Écrire (Paris, Gallimard, 1993)

. La Mer écrite (avec des photographies de Hélène Bamberger, Paris, Marval, 1996)

. C’est tout (Paris, P.O.L., 1992).

L’édition des Œuvres complètes dans la bibliothèque de la Pléiade constitue évidemment un outillage très précieux.

. Marguerite Duras : Œuvres complètes en 4 volumes (sous la direction de Gilles Philippe, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 2011-2014)

Sur et avec Marguerite Duras : recueils, entretiens, documents

. Nicole Lise Bernheim : Marguerite Duras tourne un film (Paris, Éditions Albatros, collection "Ça / cinéma", 1975)

**. Marguerite Duras : Dits à la télévision, Entretiens avec Pierre Dumayet (Suivi de La raison de Lol, par Marie-Magdeleine Lessana), Paris, E.P.E.L., collection "atelier", 1999

. Jean Pierre Ceton : Entretiens avec Marguerite Duras ; On ne peut pas avoir écrit Lol V. Stein et désirer être encore à l’écrire (Préface, notice et notes de Jean Cléder, Paris, François Bourin Éditeur, 2012)

. Marguerite Duras : Le Livre dit, entretiens de Duras filme (Édition établie, présentée et annotée par Joëlle Pagès-Pindon, Paris, "les cahiers de la nrf", Gallimard, 2014)

**. Marguerite Duras et Jean-Luc Godard : Dialogues (introduction, notes et postface de Cyril Béghin, Paris, Post-Éditions, 2014)

**. Marguerite Duras : Cinéma invisible : L’Amant, Entretiens inédits (Livre-DVD, Nantes, Éditions Nouvelles Cécile Defaut, collection "Affinités", 2015).

**. Marguerite Duras : Le Dernier des métiers, textes réunis, transcrits et postfacés par Sophie Bogaert (Paris, Éditions du Seuil, 2016)

Filmographie

Réalisations de Marguerite Duras

Outre les éléments du cycle indien, je me permets d’attirer l’attention sur la série des films réalisés en 1979 et qui abordent tous frontalement, selon des façons chaque fois très singulières, les relations entre sujet et communauté — quels que soient le lieu et le degré d’isolement sujet, quelles que soient la nature et l’échelle de la communauté.

[ Nuit noire Calcutta, Marin Karmitz, 24’, 1964 - sur un scénario de Marguerite Duras ]

La Musica (avec Paul Seban, 80 min, 1966)

Détruire, dit-elle (90 min, 1969)

Jaune le soleil (80 min, 1971)

Nathalie Granger (83 min, 1972)

* La Femme du Gange (90 min, 1973)

* India Song (120 min, 1975)

Baxter, Vera Baxter (90 min1976)

* Son nom de Venise dans Calcutta désert (120 min, 1976)

Des Journées entières dans les arbres (95 min, 1976)

Le Camion (80 min, 1977)

* Le Navire night (94 min, 1979)

* Césarée (court métrage, 11 min, 1979)

* Les Mains négatives (court métrage, 18 min, 1979)

* Aurélia Steiner "Melbourne" (court métrage, 35 min, 1979)

* Aurélia Steiner "Vancouver" (court métrage, 48 min, 1979)

L’Homme atlantique (42 min, 1981)

Agatha, ou les lectures illimitées (90 min, 1981)

Dialogue de Rome (Dialogo di Roma, RAI, 62 min, 1982)

Les Enfants (90 min, 1985)

Adaptations des œuvres de Marguerite Duras

Au début des années soixante, Marguerite Duras considérait — et soulignait d’un ton quelque peu provocateur — que vendre les droits d’un livre au cinéma était en France "le seul moyen de gagner de l’argent" pour un écrivain. Tandis que les scénarios ont contribué à sa notoriété internationale (Hiroshima mon amour pour Alain Resnais, Une aussi longue absence pour Henri Colpi), les adaptations cinématographiques de ses textes témoignent de la vitalité de son œuvre littéraire dans la culture contemporaine.

. Barrage contre le Pacifique (This Angry Age, René Clément, Italie/États-Unis, 103 min, 1958)

. Moderato Cantabile (Peter Brook, Italie/France, 90 min, 1960)

. Dix heures et demie du soir en été (10 : 30 P.M. Summer, Jules Dassin, États-Unis / Espagne, 85 min, 1967)

. Le Marin de Gibraltar (The Sailor from Gibraltar, Tony Richardson, Grande-Bretagne, 91 min, 1967)

. En rachâchant (court métrage, d’après "Ah ! Ernesto", Jean-Marie Straub et Danielle Huillet, 7 min, 1982)

. La Maladie de la mort (Das Mal des Todes, Peter Handke, Autriche, 65 min, 1985)

. L’Amant (Jean-Jacques Annaud, Grande-Bretagne/France/Viêt Nam, 112 min, 1992)

. L’Après-midi de Monsieur Andesmas (Michelle Porte, France, 79 min, 2004)

. Un barrage contre le Pacifique (Rithy Panh, France/Belgique, 117 min, 2009)

. Orage (d’après Dix heures et demie du soir en été, Fabrice Camoin, France, 83 min, 2015)

. La Douleur (Emmanuel Finkiel, France, 126 min, 2017)

Biographies

Les fictions de Marguerite Duras sont profondément enracinées dans le terreau que constitue l’enfance indochinoise — qui alimente le travail de la mémoire bien sûr, mais participe aussi à l’élaboration d’un imaginaire et d’une pensée, à la mise au point de techniques d’écriture.

Au fil de son parcours, les péripéties d’une vie personnelle, politique, littéraire et cinématographique contribuent également à la configuration du roman Le Vice-consul. On a donc intérêt à ré-inscrire l’auteure dans son époque pour bien comprendre les enjeux de ce livre.

Le jeu de Marguerite Duras avec le matériau biographique est bien connu : il a contribué au succès planétaire de L’Amant (1984) et compliqué la tâche des biographes... Nous avons retenu ci-dessous quelques biographies, écrites selon des règles très contrastées.

. Laure Adler : Marguerite Duras (Paris, Éditions Gallimard, collection "Biographies nrf Gallimard", 1998)

. Jean Vallier : C’était Marguerite Duras, tome I (1914-1945) (Paris, Librairie Arthème Fayard, 2006).

. Jean Vallier : C’était Marguerite Duras, tome II (1946-1996) (Paris, Librairie Arthème Fayard, 2010).

. Alain Vircondelet : Duras ; biographie (Paris, Éditions François Bourin, 1991)

. Alain Vircondelet : Marguerite Duras, Vérités et légendes (photographies inédites de la collection Jean Mascolo, textes d’Alain Vircondelet, Paris, Éditions du Chêne, 1996)

Pour envisager l’œuvre dans son ensemble

La bibliographie concernant Marguerite Duras est immense : nous avons retenu d’une part des ouvrages proposant une approche unitaire de l’œuvre, permettant de comprendre, sur différents formats, le parcours et le système de la créatrice, et d’autre part des ouvrages proposant une approche plurielle d’un point de vue méthodologique, croisant les différentes sortes d’interprétations que ses travaux ont suscitées.

Le partage se fait ci-dessous entre les volumes collectifs et les volumes attribués à un auteur.

. Bernard Alazet, Christiane Blot-Labarrère, Robert Harvey (dir.) : Marguerite Duras : La tentation du poétique (Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2002)

. Bernard Alazet et Christiane Blot-Labarrère (dir.) : Cahier de l’Herne n° 86, Marguerite Duras Paris, Éditions de l’Herne, 2005.

. Olivier Ammour-Mayeur, Florence de Chalonge, Yann Mével et Catherine Rodgers (dir.) : Marguerite Duras : Passages, croisements, rencontres (dir. :, Paris, Classiques Garnier, collection "Les colloques de Cerisy", 2019.

. Christiane Blot-Labarrère : Marguerite Duras (Paris, Éditions du Seuil, collection "Les contemporains", 1992)

. Christiane Blot-Labarrère : Album Marguerite Duras, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la pléiade", 2014

. Sophie Bogaert : Duras, l’œuvre matérielle, Paris, Éditions de l’IMEC, collection "Empreintes", 2006.

. Madeleine Borgomano : Duras ; Une lecture des fantasmes (Paris, Cistre, collection "Essais", 1987 et 1991)

. Claude Burgelin et Pierre de Gaulmyn (dir.) : Lire Duras (Presses Universitaires de Lyon, collection "Lire", 622 p., 2000)

. Catherine Bouthors-Paillart : Duras la métisse ; métissage fantasmatique et linguistique dans l’œuvre de Marguerite Duras (Genève, DROZ, 2002, 246 p.)

. Jean Cléder : Duras (Paris, Éditions François Bourin, collection "Icônes", 2019)

. Marguerite Duras : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul et India Song, Roman 20-50, hors-série n°2, Études réunies par Florence de Chalonge, Université Charles de Gaulle, Lille 3, 2006, 141 p.)

. Joëlle Pagès-Pindon : Marguerite Duras, l’écriture illimitée (Paris, Ellipses, 2012)

. Jean Pierrot : Marguerite Duras (Paris, Librairie José Corti, 1989)

Solitude et communauté : autour du Vice-consul et du "cycle indien"

On trouvera dans cette section d’une part des textes concernant écriture et interprétation du roman de 1966 et du cycle indien, et d’autre part des textes visant la problématique constitutive du programme sans prendre forcément Le Vice-consul comme objet exclusif. Le caractère systématique de l’écriture de Marguerite Duras autorise dans une certaine mesure cette sorte d’extension de corpus.

. Christiane Blot-Labarrère et André Z. Labarrère : "Entretien avec Marin Karmitz", Cahier de l’Herne n° 86, Éditions de l’Herne, 2005, p. 260-263.

. Sophie Bogaert (textes réunis et présentés par) : Dossier de presse : Le Ravissement de Lol V. Stein et Le Vice-consul de Marguerite Duras (Paris, Éditions de l’IMEC et 10/18, 2006)

. Jean Cléder : "Une mémoire appropriée : à propos du “partage de l’histoire générale” dans le cinéma de Marguerite Duras", in Storia et memoria nelle riletture et riscritture letterarie (Histoire, mémoire et relectures et réécritures littéraires, sous la direction de Jean Bessière et Franca Sinopoli, Roma, Bulzoni Editore, Quaderni di storia della critica e delle poétiche n° 25, 2005, p. 15-34)

. Jean Cléder : "Ce qu’il y a d’autre dans le même", entretien avec Michael Lonsdale pour le Cahier de l’Herne n° 86, Marguerite Duras (publié sous la direction de Bernard Alazet et Christiane Blot-Labarrère, Paris, Éditions de l’Herne, 2005, p. 271-280).

. Jean Cléder : "Le cinéma au passage : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul, India Song.", in Roman 20-50, hors-série n°2 : Marguerite Duras : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul et India Song (études réunies par Florence de Chalonge, Lille, Société Roman 20-50, décembre 2005, p. 49-63)

. Jean Cléder : "Enquête sur une (première) personne : entre singularité et communauté — vers “la fin du moi, du tien, du mien” ?" in Lectures de Duras : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul, India Song (publié sous la direction de Bruno Blanckeman, Presses Universitaires de Rennes, collection "Didact Français", 2005, p. 239-256).

. Florence De Chalonge : Espace et récit de fiction ; Le cycle indien de Marguerite Duras (Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2005, 257 p.)

. Florence De Chalonge (dir.) : Roman 20-50, hors-série n°2 : Marguerite Duras : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul et India Song (Lille, Société Roman 20-50, décembre 2005,

. Marguerite Duras : "Le repérage", in Les Yeux verts, Cahiers du Cinéma n° 312-313, juin 1980, p. 68.

. Marguerite Duras : "La solitude", in Les Yeux verts, Cahiers du Cinéma n° 312-313, juin 1980, p. 46-49.

. Marguerite Duras : "Flaubert c’est..." in Le Monde extérieur, Outside 2 (Paris, P.O.L. éditeur, 1993, p. 20-29)

. Marcelle Marini : Territoires du féminin avec Marguerite Duras (Paris, les Éditions de Minuit, collection "autrement dites", 1977)

. Dionys Mascolo : Autour d’un effort de mémoire, Sur une lettre de Robert Antelme (Paris, Maurice Nadeau, 1987)

. Donys Mascolo : "Fragment d’utopie", [ texte écrit en 1962, publié en 1967 dans le n° 2 de la revue surréaliste L’Archibras, et repris dans À la recherche d’un communisme de pensée, Paris, Fourbis, p. 190-196 ]

. Hubert Nyssen : Les Voies de l’écriture, entretiens avec... (Paris, Mercure de France, 1969)

. Monique Pinthon, Guillaume Kichenin, Jean Cléder (dir.) : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul, India Song, Éditions Atlande, collection "Clefs concours – Lettres XX° siècle", 2005)

. Julia Waters : "La vraie "géographie fausse" du cycle indien, in Marguerite Duras : Passages, croisements, rencontres (dir. : Olivier Ammour-Mayeur, Florence de Chalonge, Yann Mével et Catherine Rodgers, Paris, Classiques Garnier, collection "Les colloques de Cerisy", p. 313-324.

Pour citer cet article

Jean Cléder, "Marguerite Duras, Le Vice-consul : bibliographie", SFLGC, Agrégation, publié le 22 Juin 2019, URL : http://sflgc.org/agregation/cleder-jean-marguerite-duras-le-vice-consul-bibliographie/, page consultée le 24 Juillet 2019.