Parutions

“Je suis mort”. Essai sur la narration autothanatographique

L’ouvrage, dédié à la mémoire de Gérard Genette, emprunte à Derrida le terme “autothanatographique” pour qualifier des récits où un mort parle à la première personne. Il se compose de deux parties: dans un premier temps, un survol historique des différents types de récits qui sont ou semblent racontés depuis l’au-delà; dans un deuxième temps, une analyse narratologique de cette sorte particulière d’autofabulation qui fleurit depuis le milieu des années 1980. Il tend à montrer une rupture essentielle dans l’art romanesque, à mettre en lien avec la fin de l’épistémè moderne et la mort de l’homme

(...)
Lire la suite

Le Roman de la dictature contemporain. Afrique-Amérique

Parce qu’elles ont toutes deux subi décolonisations et indépendances, l’Afrique et l’Amérique latine sont profondément marquées par les dictatures modernes et les régimes autocratiques. Cette parenté tragique dans l’Histoire donne naissance à une catégorie romanesque parfaitement identifiable, le roman du dictateur, et invite à considérer plus étroitement la densité de ce dialogue transatlantique. S’engager et dire le monde : voilà ce à quoi aspirent ces romans modernes, par-delà l’Atlantique. Leur inscription dans le monde s’exprime par une volonté commune d’

(...)
Lire la suite

Sérialité et Transmédialité. Infinis des fictions contemporaines

Claire Cornillon

Sérialité et transmédialité

Infinis des fictions contemporaines

Bibliothèque de littérature générale et comparée No 155.

1 vol., 188 p., broché, 15,5 × 23,5 cm.

ISBN 978-2-7453-4920-0. 35 €

 

Sérialité et transmédialité sont deux facettes fondamentales des fictions contemporaines qui tendent à dépasser les frontières des formes, des genres et des supports. Il s’agit ici de tenter de repenser certaines catégories de théorie littéraire à l’aune de ces phénomènes pour en analyser les paradoxes, mais aussi pour mettre en lumière la place de la fiction dans le monde contemporain

(...)
Lire la suite