Appels

le ” Comparatisme au féminin ” dans la Revue de Littérature Comparée ( échéance le 30/03/2018 )

Nous voudrions donner la parole à des femmes comparatistes pour répondre aux questions suivantes : y a-t-il dans l'écriture comparatiste féminine une pensée libératrice ? Le comparatisme au féminin joue-t-il le rôle d'une prise de parole féminine ? Existe-t-il une relation spécifique entre parole féminine et parole comparatiste ? Peut-on parler d'ailleurs d'un discours comparatiste au féminin ? Si oui, s'agit-il d'un idéal, d'un moyen, d'un médium, d'

(...)
Lire la suite

Failing Identities: Identification and Resistance International Conference ( échéance le 01/04/2018 )

This conference aims to scrutinize, clarify and elaborate upon the concept of identity, which ranks among the most (ab)used concepts in the humanities since the end of the 20th century.

The popularity of the concept is, first and foremost, to be situated in the aftermath of the linguistic turn, which led to identity being conceived of as the product of discursive interpellations. This theoretical reframing of the subject constitutes the theoretical basis of multiple strands of discourse theory and analysis, and of various types of (post)poststructuralist theory.

The pervasive presence of ident

(...)
Lire la suite

Aà C “L’’écrivain-traducteur. Ethos et style d’un co-auteur “

L’écrivain-traducteur. Ethos et style d’un co-auteur
Appel pour le 30 avril 2017
Grenoble les 9 et 10 novembre 2017 et Paris les 18 et 19 janvier 2018

Les théories de la traduction, depuis les années 1980, donnent au traducteur un véritable rôle de créateur. « Traduire n’est traduire que quand traduire est un laboratoire d’écritures[1] », écrivait H. Meschonnic, s’accordant sur ce point à la théorie interprétative, à laquelle par ailleurs il s’en prenait avec virulence. Celle-ci, fondée sur le principe de la déverbalisation[2], place au centre de l’acte traductif la créa

(...)
Lire la suite