Appels

Offres de six bourses de doctorat (MDNR – Université de Louvain) – Literary Knowledge, 1890-1950 : Modernisms and the Sciences in Europe ( échéance le 01/09/2018 )

Appel à candidatures 
Deadline 1er septembre 2018

Le Centre de recherché MDRN de l’Université de Louvain (KU Leuven) offre six mandats de recherches doctorales de quatre ans en littérature comparée. Ces recherches s’inscriront dans le cadre du programme Literary Knowledge, 1890-1950: Modernisms and the Sciences in Europe (L’économie littéraire de la connaissance, 1890-1950 : Littérature moderne et sciences en Europe), financé par le Conseil de la recherche de l’Université de Louvain.

Le projet
Le programme de recherche Literary Knowledge, 1890-1950: Modernisms and the Sciences in Europe vise

(...)
Lire la suite

La critique à l’écran II. Filmer la littérature

Nous vous invitons à consulter l’appel à contribution pour le colloque “La critique à l’écran II. Filmer la littérature”, qui se tiendra à Pau les 28-29 mars 2019.

 

Lors de la première édition de ce colloque intitulée « La critique à l’écran I – Les arts plastiques[1] », nous entendions faire la lumière sur la notion de « film sur l’art », en mettant en avant la dimension critique de ce genre cinématographique. Cette nouvelle édition, abordera les « films sur la littérature », notion plus difficile à cerner et dont il n’est même pas sûr qu’elle constitue un genre. Est-c

(...)
Lire la suite

Traces et ratures de la mémoire juive dans le récit contemporain ( échéance le 30/05/2018 )

Quand le Baal Shem Tov avait une tâche difficile à accomplir, il se rendait à un certain endroit dans la forêt, allumait un feu et se plongeait dans une prière silencieuse ; et ce qu’il avait à accomplir se réalisait. Quand, une génération plus tard, le Maggid de Meseritz se trouva confronté à la même tâche, il se rendit à ce même endroit dans la forêt et dit : « Nous ne savons plus allumer le feu, mais nous savons encore dire la prière » ; et ce qu’il avait à accomplir se réalisa. Une génération plus tard, Rabbi Moshe Leib de Sassov eut à accomplir la même t

(...)
Lire la suite